Construire en chanvre

L'histoire du béton de chanvre

Charles RASETTI utilise le premier le béton de chanvre en 1986. Entrepreneur éclairé, toujours en quête de recherches, il utilise les déchets de défibrage du chanvre pour fabriquer la Canabiote avec La Chanvrière de l'Aube.

Le béton de chanvre était né.

 

 

 

 

 

 

 

La première maison rénovée est une maison à Colombage, elle s'appelle Maison de la Turque à Nogent sur Seine : 

      

Au début des années 90, des professionnels de différentes régions françaises font des essais. On mélangeait alors du plâtre, de la chaux, de la pouzzolane, des déchets de brique, pour obtenir le "béton de chanvre".

Vers les années 1995, quelques architectes, maîtres d'oeuvre, entreprises, fabricants de liant (chaux) et de chènevotte se réunissent pour échanger sur leurs expériences et s'accorder sur la technique.

Les premiers essais techniques sont réalisés par Strasservil-(BCB) pour le liant Tradical et La Chanvrière de l'Aube pour la chènevote Canabiote.

En 1998, Construire en Chanvre, association loi 1901 est fondée par une trentaine de personnes, dits "membres fondateurs".

Il s'en suit un regroupement de moyens pour mettre en oeuvre des recherches sur le produit pour arriver aux premières règles professionnelles de construction en 2007, et proposer aussi des formations pour prescrire et mettre en oeuvre le béton de chanvre.

Aujourd'hui Construire en Chanvre continue son travail de perfectionnement de la technique, et va proposer des nouvelles formations pour les architectes et les organismes de contrôle. L'association communique avec les régions françaises et européennes sur la technique et la qualité de ce matériau remarquable.