Techniques de construction

Techniques de mise en oeuvre

Les règles de mise en oeuvre s'appuient sur une définition performancielle des mortiers de chanvre. Il appartient au fabricant de liants et au fabricant de granulat chanvre de garantir : 

 

 

Deux techniques de mise en oeuvre sont actuellement pratiquées : 

La mise en oeuvre manuelle qui consiste à déverser entre deux banches le béton de chanvre. Les prescriptions sont décrites dans les livrets "Les Bonnes Pratiques" et "Application mur" des Règles Professionnelles d'Exécution d'Ouvrages en Béton de Chanvre. Ces règles précisent qu'il appartient au professionnel d'apporter à son assureur la preuve de son savoir-faire et de sa maîtrise du produit, lesquels peuvent s'acquérir par des formations adaptées.

Sources : DB-chanvre.fr

La mise en oeuvre à la machine qui consiste à projeter le béton de chanvre sur une banche avec une machine adaptée. En effet, les bétons de chanvre étant peu fluides, on utilise des machines de projection pour le béton (guniteuse) qui transporte par air dans des tuyaux le mélange liant-granulats sec, le mouillage s'effectuant peu avant la sortie de la matière. Bien que n'étant pas encore décrite avec précision dans les Règles Professionnelles d'Exécution d'Ouvrages en Béton de Chanvre, il conviendra de se référer à ce document, qu'il s'agisse des prescriptions, du choix des produits ou des formations adaptées.

Sources : DB-chanvre.fr

Des machines à projeter le chanvre sont disponibles sur le marché, à la vente comme à la location. Il en existe différentes tailles, avec différents principes.

Utilisation du béton de chanvre : 

 

 

MURS ET CLOISONS
SOL
ENDUITS EN BETONS DE CHANVRE
ISOLATION DE TOITURE

 

 

MURS ET CLOISONS

 

Le béton de chanvre peut être utilisé pour réaliser des murs et des cloisons. Pour cela il est mis en place en remplissage de parois avec une ossature porteuse, totalement noyée ou visible sur une face.

Constructions neuves

Qu'ils soient confectionnés ou préfabriqués, les bétons de chanvre peuvent être utilisés pour la réalisation de mur non-porteur. Ils assureront donc le remplissage et l'isoation en étant associés à des structures porteuses, le plus couramment en bois mais également en béton ou en métal.
Suivant les techniques de mise en oeuvre et de l'architecture du bâtiment, l'ossature pourra être noyée dans le béton ou visible et affleurante à l'intérieur ou à l'extérieur ou encore placée totalement à l'extérieur du béton de chanvre.

 

Bâtiments à colombage

Les bétons de chanvre sont adaptés à la rénovation de maison en colombages pour laquelle elle est une des solutions la plus performantes, techniquement et économiquement et de nombreux chantiers ont été réalisés avec succès depuis plus de vingt ans. Parmi ces réalisations, il faut noter la rénovation de la Maison de la Turque à Nogent-sur-Seine en 1986 qui est la plus ancienne réalisation en béton de chanvre répertoriée.

Généralement, l’ossature bois est laissée apparente à l’extérieur de la construction et est noyée dans le béton de chanvre côté intérieur. Les solutions visant à laisser l’ossature apparente des deux côtés sont thermiquement inadaptée (épaisseur trop faible) et techniquement peu fiable (liaison insuffisante avec l’ossature bois.

Suivant les régions, l’enduit de finition extérieur viendra au nu des colombes ou en surépaisseur.
La technique de remplissage de colombages avec du béton de chanvre est préconisée dans le Guide de recommandation pour le DPE (Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement) (voir ci-dessous Enduit en mortier de Chanvre).

Dimensionnement

Les bétons de chanvre couramment utilisés pour réaliser des murs ont des masses volumiques de l’ordre de 400 kg/m3 et une conductivité thermique de l’ordre de 0.085 W.m-1K-1.
Les mesures de conductivité thermique sont réalisée par les fabricants de chaux, et peuvent être légèrement inférieures ou supérieures.

Mur en béton de chanvre entre banchages perdus et bardage bois, béton de densité de l’ordre de 250 kg/m3 et une conductivité thermique de l’ordre de 0.06 W.m-1K-1.
Mur composite bétons de chanvre et enduit épais en béton de chanvre : béton de densité de l’ordre de 250 kg/m3 et une conductivité thermique de l’ordre de 0.06 W.m-1K-1 et enduit de chanvre densité de l’ordre de 800 kg/m3 et une conductivité thermique de l’ordre de 0.17 W.m-1K-1 d’une épaisseur de 5cm.

Les ouvrages bénéficient par ailleurs du fonctionnement hygrothermique spécifique des mortiers et bétons de chanvre qui permet d’améliorer les performances énergétiques attendues :

  • Déphasage thermique.
  • Changement de phase de l’eau au sein du mur

Finitions

Dans tous les cas il est important que le revêtement de protection soit perméable à la vapeur d’eau, conformément aux Règles Professionnelles d’Exécution d’Ouvrages en Béton de Chanvre.

 

 

SOL

 

On considère que le béton de chanvre est mis en oeuvre en isolation de sol lorsqu'il est utilisé pour réaliser des formes isolantes sur un élément porteur, que se soit en rénovation ou en construction neuve. La souplesse des bétons de chanvre permettra aux formes de supporter la déformation des plancher en limitant les risques de déformation. Par ailleurs, grâce à leur faible masse volumique – sans doute la plus faible parmi les différents bétons légers usuels – l’utilisation des bétons de chanvre évitera de surcharger les planchers mais apportera également un confort de mise en oeuvre appréciable dans certain cas.

Forme sur terre-plein

Il est indispensable de prendre toutes les précautions pour limiter la concentration d’humidité dans la forme isolante et il vaudra mieux éviter cette solution sur des terrains trop difficile à drainer.
Dans tous les cas, il faudra veiller à éviter d’empêcher la migration vers l’extérieur de l’eau qui pourrait pénétrer dans le béton de chanvre par la pose, par exemple de revêtement de sol totalement étanche.
Enfin, conformément aux Règles Professionnelles d’Exécution d’Ouvrages en Béton de Chanvre le béton de chanvre sera mis en place obligatoirement sur un élément poteur, la stabilité mécanique de l'ensemble (forme isolante en béton de chanvre et sol) est assurée par l'élément porteur (et non par le béton de chanvre).
Les formes isolantes sur terre-plein sont généralement mises en oeuvre sur des épaisseurs supérieures à 15 cm.

Forme sur plancher d’étage

Les caractéristiques des bétons de chanvre (masse volumique, souplesse, perméabilité à la vapeur d’eau, facilité de mise en oe uvre) en font des bétons légers particulièrement adaptés aux formes isolantes sur plancher en structure bois. Il faut rappeler qu’il est formellement déconseillé de poser des matériaux imperméables à la vapeur d’eau sur des planchers et structures en bois.
Les bétons de chanvre étant peu fluides, les formes peuvent être mise en place directement sur des panneaux ou des parquets en bois. Elles sont généralement mises en oeuvre sur des épaisseurs supérieures à 7 cm.

Sources : DB-chanvre.fr

 

Constructions ancienne

« Il ne faut surtout pas mettre en place de revêtements étanches (chape ciment ou carrelage étanches…) car ils induisent une surcharge de remontées capillaires dans les murs. Conseiller des chapes perméables à la vapeur d’eau et/ou isolantes avec un drainage préalable dur sol (hérisson) et des murs (drains périphériques). Pour l’installation d’un plancher chauffant, ces dispositions deviennent nécessaires.
Un film étanche fait perdre la capacité « respirante » du plancher. » Extrait du Guide de recommandation pour le DPE – Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement.

Sources : DB-chanvre.fr

Dimensionnement

Les bétons de chanvre utilisés pour réaliser des isolations de sol ont une masse volumique apparente de l’ordre de 500 kg/m3 et une conductivité thermique de l’ordre de 0.1 W.m-1K- 1

Mise en oeuvre

La mise en oeuvre est similaire à celle des autres bétons légers : le béton de chanvre est mis en oeuvre par déversement, étalé sans être tassé sur les surfaces à couvrir, dressé à la règle et légèrement taloché.

Il faut attendre le séchage complet avant de poser le revêtement de sol, quelque soit la nature de ce dernier. La durée de séchage varie en fonction des conditions climatiques et des matériaux utilisés. Il convient de se conformer aux prescriptions des fournisseurs mais les Règles Professionnelles d’Exécution d’Ouvrages en Béton de Chanvre, auxquelles il faut se conformer dans tous les cas, prescrivent une durée minimale de 30jrs.

Revêtement de sol

Tous les types de revêtements de sols qui sont perméables à la vapeur d’eau peuvent être appliqués sur les formes en bétons de chanvre.

Toutefois, les bétons de chanvre ayant une faible résistance en compression, les carrelages seront soit scellés avec un mortier à la chaux soit collés sur une chape de répartition. Les revêtements souples devront également être posés sur une chape de répartition. Les parquets pourront être posés sur lambourdes ou flottant. Pour les détails de pose voir les Règles Professionnelles d’Exécution d’Ouvrages en Béton de Chanvre.

 

 

ENDUITS EN BÉTONS DE CHANVRE

 

Ils sont utilisés pour réaliser des enduits intérieurs ou extérieurs. Leurs intérêts sont multiples : outre une large gamme d’aspects décoratifs, il est possible de les appliquer en forte épaisseur pour des reprises de mur (faux aplomb, reprise de maçonnerie) mais surtout ils permettent d’améliorer sensiblement le confort thermique et acoustique. Ils sont utilisés en construction neuve et en rénovation.

Construction neuve

En construction neuve, en intérieur, les enduits de mortier de chanvre peuvent être utilisés pour améliorer l’acoustique dans des bâtiments.
Par ailleurs, ils sont un complément efficace des murs en béton de chanvre : leur forte perméabilité à la vapeur d’eau permet en effet de ne pas altérer l’excellent comportement hygrothermique de ces parois.

Sources : DB-chanvre.fr

Rénovation

Les enduits de mortiers de chanvre sont particulièrement intéressants en rénovation.

Reprises de murs : il n’y a pas d’inconvénient à appliquer de très fortes épaisseurs (supérieure à 20cm) permettant de réaliser des reprises importantes sur des murs très dégradés.
Amélioration thermique : il est nécessaire de prendre en compte les spécificités des techniques des matériaux qui ont servis à réaliser les parois de ces bâtiments, en particulier, leur perméabilité à la vapeur d’eau.
Comme cela est clairement exposé dans le Guide de recommandation pour le DPE (Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement), les caractéristiques des mortiers de chanvre permettent, dans de nombreux cas de répondre aux exigences complexes de l’amélioration thermique des bâtiments anciens (voir encadré ci-dessous) :

Dimensionnement

Les mortiers de chanvre utilisés en application « enduit » peuvent être de deux types : 

Enduits de forte épaisseur appliqués à la machine à projeter : utilisé pour des  rénovations suffisamment importantes, le béton utilisé pour le corps d’enduit est du même type que celui préconisé pour la réalisation de murs ; ils ont des densités de l’ordre de 400 kg/m3 et une conductivité thermique de l’ordre de 0.1 W.m-1K-1. Ils doivent recevoir une finition ventilée(bois), ou perméable à la vapeur deau (enduit). (Système d’adhérence) 

Enduits d'épaisseur moyenne ou faible appliqué manuellement ou au pot de projection : ils ont des masses volumiques apparentes de l'ordre de 800 kg/m3 et peuvent être appliqués en fortes épaisseurs.

Mise en oeuvre

Les enduits chanvre sont appliqués manuellement ou mécaniquement sur le support et sont généralement composés d'un gobetis (mortier de chaux, de sable et/ou de chanvre), d'un corps d'enduit en mortier de chanvre et d'une finition (nécessaire en extérieur).
Dans tous les cas, les enduits seront réalisés conformément aux Règles Professionnelles d'Exécution d'Ouvrage en Mortiers et Bétons de Chanvre : Application Enduit

 

 

 

 

 

Sources : DB-chanvre.fr

Couche de finition et décoration

A l'extérieur, les enduits de chanvre recevront une couche de finition perméable aussi à la vapeur d'eau importante (enduit à la chaux).

A l'intérieur, le mortier de chanvre pourra être recouvert d'une finition perméable à la vapeur d’eau ou rester apparent. Il est à noter que le fait de laisser les particules de chanvre apparentes en surface impacte de manière positive le fonctionnement hygrothermique et le confort acoustique. Le coefficient d'absorption acoustique ainsi que la valeur du tampon hydrique en sont améliorés.

 

 

ISOLATION DE TOITURE

 

Le béton de chanvre peut être utilisé comme matériau d’isolation en toiture. Dans ce cas, il s’agit d’un béton très léger donc peu dossé en liant ayant une masse volumique apparente de l’ordre de 220 kg/m3.

Mis en oeuvre par déversement sur le parement intérieur des combles, il permet ainsi d’obtenir une isolation continue et stable.

Dimensionnement

Les bétons de chanvre couramment utilisés pour réaliser des isolations de toiture sont dosés entre 100 et 120kg de liant /m3. Ils ont des densités de l’ordre de 200 kg/m3 à 250 Kg/m3 et une conductivité thermique de l’ordre de 0.06 W.m-1K-1.

Il faut également prendre en compte que ce type d’isolation apporte également de l’inertie thermique et, surtout, que le fonctionnement hygrothermique du matériau entraine des performances énergétiques élevées ainsi qu’un confort d’été remarquable même sous les combles.

Mise en oeuvre

Le béton de chanvre est mis en oeuvre en isolation de toiture par projection ou déversement, sur un support rigide, continu ou pas, en tenant compte du poids supplémentaire que devra supporter la charpente.

La mise en oeuvre à lieu avant la mise en place de la couverture – ce qui aura tendance à limiter l’emploi à de la construction neuve ou à des rénovations lourdes incluant la réfection de la toiture et l’adaptation de la charpente.
Dans tous les cas, les enduits seront réalisés conformément aux Règles Professionnelles d'Exécution d'Ouvrage en Mortiers et Bétons de Chanvre : Isolation de Toiture.

Sources : DB-chanvre.fr

Après déversement, le béton de chanvre est dressé à la taloche sans tasser, légèrement en retrait du niveau supérieur des chevrons afin de laisser un vide d’air entre ces chevrons et le pare-vent. Celui-ci est obligatoire pour limiter la circulation d’air dans le matériau en période très venteuse.

Pour optimiser le caractère isolant du béton de chanvre, on met en place, à l’avancement, en face supérieure un pare vent pour éviter le passage de l’air.
La couverture peut être mise en place à l’avancement à condition d’assurer une ventilation suffisante pour le séchage.